Laboratoire vivant Érasme

Pratiques inclusives | Pleine participation

LE PROJET : Parcours et pratiques inclusives pour la pleine participation des personnes immigrantes au Québec (menées par les cochercheures L. Rodriguez del Barrio, D. White et M.-J. Blain en partenariat avec la TCRI)

Ce projet, d’envergure provinciale, émerge du désir partagé par ses partenaires de répondre au besoin de mieux connaître et de consolider les conditions pour l’inclusion et la pleine participation des personnes immigrantes à la société québécoise. Il répond aux besoins sociaux identifiés par la Table de Concertation des Organismes au Service des Personnes Immigrantes et Réfugiées (TCRI), qui fédère 150 organismes communautaires répartis sur le territoire québécois et qui sont mandatés par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) pour la mise en oeuvre des programmes d’accueil et d’accompagnement des nouveaux arrivants. Actuellement, ces programmes font l’objet d’une profonde réforme à laquelle la TCRI et ses organismes membres participent. Cette réforme propose entre autres une admissibilité accrue aux services du MIFI selon les statuts migratoires et la durée de résidence ainsi que l’orientation des services offerts vers une visée de pleine participation à l’ensemble des secteurs de la société. Le projet a également été initié par l’Équipe de recherche en partenariat ÉRASME, qui propose des méthodes de recherche et d’action avec et par les personnes marginalisées ou exclues. La TCRI est partenaire depuis une trentaine d’années. Avec le Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec et d’autres partenaires communautaires, les recherches et les pratiques innovantes proposées par ÉRASME mobilisent les connaissances et le savoir-faire de plus de 300 organisations et de leurs membres qui oeuvrent au plus près des communautés sur tout le territoire québecois.

L’objectif principal du projet est de mettre en place et d’animer un « Laboratoire vivant » ayant pour but de favoriser le partage d’idées et d’expériences ainsi que le développement et le déploiement d’offres de services élargies et innovantes pour répondre aux besoins hétérogènes et émergents en termes de soutien à la pleine participation. Cet objectif comprend la valorisation des pratiques pertinentes existantes, aussi bien que la coconstruction – pour et avec les personnes immigrant.e.s, intervenant.e.s et gestionnaires concernés – de services innovants qui tiennent compte des nouveaux groupes et des nouveaux objectifs visés par les programmes. Il comprend en plus l’approfondissement de la compréhension des conditions nécessaires pour assurer l’adaptation de ces innovations aux divers contextes régionaux, la mise à l’échelle et la pérennité des innovations apportées.

UN LABORATOIRE VIVANT?

Un laboratoire vivant (Living Lab) est un environnement ouvert d’innovation sociale, où l’ensemble des parties prenantes – dont les usagers et usagères et d’autres qui ne savent pas encore qu’ils sont parties prenantes – participent activement à la co-création de nouvelles pratiques et nouveaux services, accompagnés par des chercheurs. On parle alors d’innovation coopérative.

  • C’est un réseau interdisciplinaire, intersectoriel et multiniveau.
  • C’est une plateforme de partage, d’apprentissage et d’expérimentation collective.
  • C’est un lieu d’échange, d’expression et d’action pour répondre aux besoins des usagers et usagères – actuel(le)s, potentiel(le)s.
  • Son but est de permettre à des besoins invisibles d’émerger ET de construire leur réponse en même temps, en passant par des moments de découverte, d’expérimentation et d’évaluation.

Appel à participation!

Relevez le défi de l’innovation dans les programmes d’accueil et d’accompagnement des immigrant.e.s en participant au Laboratoire vivant ÉRASME

Date limite – 11 décembre 2020

Le laboratoire vivant rassemblera environ 20 personnes, dont 1) des personnes immigrantes, 2) des intervenant.e.s et coordonnateurs.trices/gestionnaires d’organismes membres de la TCRI, et 3) des intervenant.e.s ou gestionnaires d’organismes et d’institutions qui fonctionnent dans d’autres secteurs qui accueillent des immigrant.e.s (scolaire, socio-sanitaire, logement, etc.). Les membres doivent en plus « représenter » divers statuts, régions et échelles d’action.  À ce « noyau », s’ajouteront à chaque réunion des invités pouvant fournir des perspectives, informations, connaissances et idées diversifiées, voire alternatives, dans le but non seulement de répondre à des questions spécifiques, mais aussi, d’accueillir toutes les perspectives pertinentes et d’enrichir les réflexions. 

Le laboratoire vivant tiendra des rencontres en face-à-face (virtuel pendant la pandémie) de 5 à 6 fois par an, sur deux ans, pour des réunions d’environ 2 heures et demie.  L’engagement à participer à toutes les réunions est obligatoire (sauf force majeure) afin de maintenir le rythme de travail et favoriser le cumul des connaissance et la progression des processus d’innovation.

Pourquoi participer?

  • Pour partager les connaissances sur les besoins des personnes immigrantes et mieux comprendre ces besoins, ainsi que les conditions de l’inclusion et de la pleine participation à la société québécoise.
  • Pour mettre en valeur les pratiques innovantes existantes.
  • Pour coconstruire, avec des personnes immigrantes, d’autres gestionnaires et des intervenant.e.s des pratiques et des services innovants qui tiennent compte des nouveaux groupes et des nouveaux objectifs visés par les programmes d’accueil.
  • Pour influencer le développement et le déploiement d’offres de services élargies pour mieux répondre aux besoins non comblés et émergents.

Comment participer?

Indiquez votre intérêt à participer au laboratoire vivant avant le 11 décembre 2020 :

Pour en savoir plus  

Contactez Marina Alves Amorim
Coordonnatrice, Laboratoire vivant ERASME « Pratiques inclusives | pleine participation »
Équipe de recherche et d’action ÉRASME et InterActions – Centre de Recherche et de Partage des Savoirs
CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal
Courriel : marina.alves.amorim.cnmtl@ssss.gouv.qc.ca

Pour informations complémentaires sur le projet 

Lourdes Rodriguez del Barrio
Professeure titulaire, École de travail social, Université de Montréal
Courriel : lourdes.rodriguez.del.barrio@umontreal.ca

Deena White
Professeure titulaire, Université de Montréal
Courriel :deena.white@umontreal.ca

Marie-Jeanne Blain
Chercheure, Centre InterActions, CIUSSS NIM, et Équipe ÉRASME
Courriel : mj.blain@umontreal.ca

Julie Romagon, chargée de projet
Table de Concertation des Organismes au Service des Personnes Immigrantes et Réfugiées
Courriel : romagon@tcri.qc.ca
Téléphone : 514-272-6060 #206